Actualités

Actualités

avr. 3


03/04/2012 08:24  RssIcon

Le rapport 2011 sur le transfert  parvient à la conclusion que la politique de transfert rail-route est efficace avec :
  • la redevance sur le trafic des poids lourds liée aux prestations (RPLP),
  • la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA),
  • la libéralisation du trafic marchandises ferroviaire et les différentes mesures de contrôle et d’encouragement.
Sans ces mesures, quelque 600 000 camions de plus par an traverseraient les Alpes suisses aujourd’hui, d’après les calculs des spécialistes.
rail route
Le Conseil fédéral constate toutefois dans le rapport sur le transfert que malgré ce succès, les objectifs ancrés dans la loi sur le transfert du transport de marchandises (LTTM) sont manqués :
  • objectif intermédiaire 2011 : durant l’année 2011, environ 1,25 million de camions auront traversé les Alpes au lieu de 1 million comme le requiert l’objectif intermédiaire défini dans la loi.
  • objectif de transfert 2018 : selon l’objectif de transfert ancré dans la loi, le nombre de camions qui traverseront les Alpes suisses deux ans après l’ouverture du tunnel de base du Saint-Gothard (c.-à-d. en 2018) devrait être de 650 000 au maximum. Dans l’optique actuelle, cet objectif sera manqué. L’effet de transfert supplémentaire qui sera obtenu avec la mise en exploitation de l’axe du Saint-Gothard de la NLFA devrait uniquement suffire à stabiliser le nombre de courses de camions à travers les Alpes au niveau d’aujourd’hui.
Selon l'Office fédéral des transports (OFT), le rapport sur le transfert se résume à une question centrale adressée au Parlement, à la politique et au public : quel courage faudra-t-il à la Suisse, et jusqu’où celle-ci est-elle prête à poursuivre la voie du report modal ?
Toujours selon l'OFT, le Conseil fédéral juge nécessaire d’ouvrir un vaste débat politique qui devra répondre à des questions cruciales pour l’avenir de la politique de transfert : la politique suisse accorde-t-elle davantage de valeur à la réduction du nombre de courses de camions transalpines ou au principe de la couverture des frais par les redevances du trafic lourd ? La Suisse est-elle prête à essayer de négocier des adaptations de l’accord sur les transports terrestres au profit du report modal, quitte à sacrifier des acquis par rapport à l’UE, ou à faire d’autres concessions ? Les suisses sont-ils prêts à passer par la porte étroite en engageant des mesures douloureuses pour certaines branches économiques et régions, ou vont-ils suivre une voie qui, au premier abord, semble plus facile, en adaptant l’objectif de transfert ?

Téléchargez le rapport

En savoir plus : site de l'Office fédéral des transports suisse.

Photos : © Laurent Mignaux - MEDDTL

Nouveauté

Nouveauté

Tableau de Bord Transports & Logistique Grand Est
Ce document réalisé par l'ORT&L et les bureaux d'études Samarcande & Jonction apporte une vision d’ensemble de la logistique dans notre Région.

Celui-ci a été élaboré pour répondre aux enjeux des acteurs du territoire. Il s’articule autour des enjeux et des ambitions partagés par tous. Les indicateurs choisis permettent d’éclairer, au travers de ces enjeux et de manière synthétique, la situation de la logistique en Grand Est, permettant ainsi analyses et constats partagés..
Lire le document
Téléchargez le document
Agenda

Agenda